Brasage fort d’un arbre d’entraînement rompu


Chauffage par induction

Le soudage permettrait de ne joindre que la circonférence des deux moitiés rompues. Dans le cas du brasage fort, le point de rupture est comblé avec la brasure à l’argent dans son intégralité. Il en résulte une résistance supérieure à celle offerte par le soudage. Lors du chauffage par induction, l’arbre est chauffé uniquement dans la zone du point de rupture. Ce processus constitue un avantage supplémentaire dans le cas d’engrenages trempés.

Arbre d’entraînement fini

La température de brasage est mesurée avec un thermomètre sans contact pendant la totalité du brasage. Ce processus permet de respecter en permanence la température d’usinage optimale avec précision. L’utilisation du fondant adéquat génère un point de brasage propre et impeccable qui ne nécessite pratiquement aucune opération de nettoyage.